Navigation – Plan du site

Guilbaud’s 1952 theorem on the logical problem of aggregation

Le théorème de Guilbaud de 1952 sur le problème logique de l’agrégation
Daniel Eckert et Bernard Monjardet
p. 19-35

Résumés

Le théorème de Guilbaud de 1952 sur le problème logique de l’agrégation

Dans un article publié en 1952, peu après la publication du théorème d’impossibilité d’Arrow, le mathématicien français Georges-Théodule Guilbaud a obtenu un résultat dictatorial pour le problème logique de l’agrégation, anticipant ainsi la théorie abstraite de l’agrégation et celle de l’agrégation des jugements. Nous donnons une reconstruction de la preuve du théorème de Guilbaud, qui présente aussi un intérêt technique, puisqu’elle peut être vue comme le premier emploi des ultrafiltres en théorie du choix social.

In a paper published in 1952, shortly after the publication of Arrow’s celebrated impossibility result, the French mathematician Georges-Théodule Guilbaud has obtained a dictatorship result for the logical problem of aggregation, thus anticipating the literature on abstract aggregation theory and judgment aggregation. We reconstruct the proof of Guilbaud’s theorem, which is also of technical interest, because it can be seen as the first use of ultrafilters in social choice theory.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Eckert et Bernard Monjardet, « Guilbaud’s 1952 theorem on the logical problem of aggregation », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 189 | Printemps 2010, mis en ligne le 22 juin 2010, consulté le 20 août 2017. URL : http://msh.revues.org/11677

Haut de page

Auteurs

Daniel Eckert

Institut für Finanzwissenschaft, Universität Graz, daniel.eckert@uni-graz.at

Bernard Monjardet

Centre d’économie de la Sorbonne, Université Paris I et CAMS, EHESS, 54, bd Raspail 75270 Paris cedex 06, bernard.monjardet@univ-paris1.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page