Navigation – Plan du site

Gabriel Tarde et la statistique criminelle

Criminal statistics according to Gabriel Tarde
Thierry Martin
p. 27-35

Résumés

Gabriel Tarde, le juge de Sarlat, attribue à la statistique une place centrale dans sa sociologie, comme le montrent ses études de statistique criminelle. Il y développe une conception originale et lucide du rôle de la statistique, dans laquelle il voit l’instrument privilégié permettant de décrire, non pas l’état, mais l’évolution des phénomènes sociaux. Le but de cet article est d’évaluer la pertinence et les limites de cette conception dynamique de la statistique, en montrant comment elle est étroitement liée chez Tarde à sa doctrine philosophique et sociologique.

Criminal statistics according to Gabriel Tarde

Gabriel Tarde, the judge of Sarlat, attributes to statistics a central place in his sociology, as shown by his studies of criminal statistics. He develops an original and clear notion of the role of statistics which he regards as the prefered instrument that allows us to describe not the state but the evolution of social phenomena. The aim of the article is to estimate the relevance and the limits of this dynamic conception of statistics, by showing how it is closely linked, in Tarde’s studies, to his philosophical and sociological doctrine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Martin, « Gabriel Tarde et la statistique criminelle », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 193 | Printemps 2011, mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 26 juin 2017. URL : http://msh.revues.org/11962

Haut de page

Auteur

Thierry Martin

Logiques de l’agir, Université de Franche-Comté, 25000 Besançon, thierry.martin@univ-fcomte.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page