Navigation – Plan du site

Votes et paradoxes : les élections ne sont pas monotones !

Votes and paradoxes: elections are not monotonous!
Olivier Hudry

Résumés

Votes and paradoxes: elections are not monotonous!

The aim of this paper is to illustrate some paradoxes arising from voting theory, in order to elect one person as well as several ones with a system of proportional representation. Based on simple examples, its ambition is to reach a large audience rather than researchers only. Some of these examples exploit the fact that voting procedures are not necessarily monotonous; some others illustrate other kinds of paradoxes.

Cet article a pour objectif d'illustrer un certain nombre de paradoxes que l'on rencontre en théorie du vote, que ce soit pour élire une seule personne par un scrutin uninominal ou plusieurs selon un mode de scrutin proportionnel. Conçu à partir d'exemples simples, il a pour ambition de sadresser à un large public plutôt qu'aux chercheurs seulement. Certains de ces exemples exploitent le fait que les procédures de vote ne sont pas nécessairement monotones ; d'autres illustrent d'autres types de paradoxes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Hudry, « Votes et paradoxes : les élections ne sont pas monotones ! », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 163 | Automne 2003, mis en ligne le 10 février 2006, consulté le 27 juin 2017. URL : http://msh.revues.org/2916

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page