Navigation – Plan du site

Probabilités, démographie et sciences sociales

Probability, demography and social sciences
Daniel Courgeau

Résumés

Probability, demography and social sciences

This paper considers the different approaches to probability, that has been developed from the XVIIth century, compared to the simultaneous development of social sciences. If the frequency-type approach, for which the probability is the mathematical limit to which the relative frequency of an outcome converges, the epistemological approach, for which the probability concerns the available evidence it is reasonable to have a degree of belief in the truth of a given proposition, seems to be more suitable for social sciences. A presentation and a discussion of these two approaches are made here, with numerous examples of application to social sciences.

Cet article replace les diverses notions de probabilité, apparues dès le XVIIe siècle, dans le développement simultané des sciences sociales. Si l'approche objectiviste, pour laquelle la probabilité est la fréquence limite atteinte après un nombre infini d'épreuves, a longtemps prévalu, l'approche épistémique, pour laquelle la probabilité concerne l'évaluation des degrés auxquels il est raisonnable de croire en la vérité de propositions, semble mieux convenir pour les sciences sociales. Une présentation et une discussion de ces deux approches sont faites ici, avec de nombreux exemples d'application aux sciences sociales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Courgeau, « Probabilités, démographie et sciences sociales », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 167 | Automne 2004, mis en ligne le 10 mars 2006, consulté le 26 mars 2017. URL : http://msh.revues.org/2933

Haut de page

Auteur

Daniel Courgeau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page