Navigation – Plan du site

Mathématisation élémentaire de l'action dans les jeux sportifs

Elementary mathematisation of the action in sport games
Pierre Parlebas

Résumés

Elementary mathematisation of the action in sport games

The aim of this article is to show that the analysis of players’ motor action can be formalized mathematically, particularly with the help of graphs and matrixes. A traditional game, la Galine, is chosen as the common theme to illustrate in practical terms the concepts and options successively put forward. The motor logic or internal logic of the game, gives objective indicators relative to space, objects, time and others, which allow us to identify sociomotor roles precisely. Sociomotors roles can be organized in a transition graph which illustrates the players’ potential choices. The same reasoning is used to draw graphs of sociomotor sub-roles’ changes. One can deduct game graphs and players’ decision trees. This approach is generalized and a classification of games based upon the morphology of their sociomotor roles network, is put forward. The main idea is to convert the pertinent ludomotor characteristics in a graph structure, and to exploit this graph’s elementary but exact mathematical properties, for psychological and sociological interpretations.

On se propose de montrer que l’analyse de l’action motrice déployée par les pratiquants d’un jeu sportif peut bénéficier d’une formalisation mathématique, notamment à l’aide de graphes et de matrices. Un jeu sportif traditionnel, la Galine, est choisi comme fil rouge afin d’illustrer concrètement les concepts et les options successivement avancés. La prise en compte de la logique motrice ou logique interne du jeu, offre des indicateurs objectifs relatifs à l’espace, aux objets, au temps et à autrui, qui permettent d’identifier de façon précise des rôles sociomoteurs. Ceux-ci peuvent être organisés dans un graphe de transition qui illustre tous les parcours potentiels des joueurs. La même démarche est utilisée pour dresser les graphes des changements de sous-rôles sociomoteurs. On en déduit des ludogrammes et des arbres de décision des joueurs. La démarche est généralisée et l’on propose une classification de l’ensemble des jeux sportifs selon la morphologie de leurs réseaux de rôles sociomoteurs. L’idée de base est de convertir les caractéristiques ludomotrices pertinentes en une structure de graphe, puis d’exploiter les propriétés mathématiques, élémentaires mais précises, de ce graphe en vue d’interprétations psychologiques et sociologiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Parlebas, « Mathématisation élémentaire de l'action dans les jeux sportifs », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 170 | Printemps 2005, mis en ligne le 05 avril 2006, consulté le 22 juin 2017. URL : http://msh.revues.org/2952

Haut de page

Auteur

Pierre Parlebas

Laboratoire de Sociologie, GEPECS (Groupe d’Etude Pour l’Europe de la Culture et de la Solidarité), Faculté des sciences humaines et sociales, Université Paris 5, 12 rue Cujas 75230 Paris cedex 05, pparlebas@magic.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page