Navigation – Plan du site

Matrimonial ring structures

Les anneaux matrimoniaux : une approche formelle
Klaus Hamberger, Michael Houseman, Isabelle Daillant, Douglas R. White et Laurent Barry

Résumés

The paper deals with matrimonial rings, a particular kind of cycles in kinship networks which result when spouses are linked to each other by ties of consanguinity or affinity. By taking a network-analytic perspective, the paper endeavours to put this classical issue of structural kinship theory on a general basis, such as to allow conclusions which go beyond isolated discussions of particular ring types (like "cross-cousin marriage", "sister exchange", and so forth). The paper provides a definition and formal analysis of matrimonial rings, a method of enumerating all isomor-phism classes of matrimonial rings within given genealogical bounds, a series of network-analytic tools - such as the census graph - to analyse ring structures in empirical kinship networks, and techniques to effectuate these analyses with the computer program pajek. A program package containing the required macros can be downloaded from the web. The working of the method is illustrated at the example of kinship networks from four different parts of the world (South-America, Africa, Australia and Europe).

Les anneaux matrimoniaux : une approche formelle

Les anneaux matrimoniaux sont un type particulier de cycles qui se constituent dans les réseaux de parenté lorsque les conjoints sont liés entre eux par des liens de consanguinité et d’affinité. En adoptant une approche relevant de l’analyse des réseaux, l’article tente d’aborder la théorie structurale de la parenté sur une base générale permettant de dépasser l’examen de types singuliers d’anneaux (comme le «mariage de cousins croisés», l’«échange de sœurs», etc). Il offre une définition et une analyse formelle des anneaux matrimoniaux, une méthode d’énumération de toutes leurs classes d’isomorphisme au sein d’un horizon généalogique donné. Cette approche permet d’étudier les configurations d’anneaux dans des réseaux de parenté empiriques. L’article fournit aussi les moyens techniques pour mener ces analyses avec le programme informatique PAJEK. Un dossier contenant les macros nécessaires peut être téléchargé sur le web. La méthode est illustrée à l’aide de réseaux de parenté provenant de quatre continents (Amérique du Sud, Afrique, Australie et Europe).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Klaus Hamberger, Michael Houseman, Isabelle Daillant, Douglas R. White et Laurent Barry, « Matrimonial ring structures », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 168 | Hiver 2004, mis en ligne le 18 mars 2006, consulté le 29 mai 2017. URL : http://msh.revues.org/2965

Haut de page

Auteurs

Douglas R. White

Articles du même auteur

Klaus Hamberger

Michael Houseman

Isabelle Daillant

Laurent Barry

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page