Navigation – Plan du site

L’utilisation des modèles structuraux afin d’aborder la complexité du réel en sciences humaines

Structural models and complexity of reality
Christian Pellois
p. 53-85

Résumés

L’analyse statistique implicative élargit le champ du traitement des relations reconnues entre variables. En ce sens elle constitue une avancée importante dans le domaine des modèles structuraux appliqués aux données. Mais, comme tout modèle de traitement, son application en sciences humaines n’est pas sans poser de délicates questions d’interprétation des résultats obtenus. Cet article se propose, à partir de résultats recueillis dans le cadre de recherches antérieures ou en cours, de faire valoir les difficultés méthodologiques que soulève son utilisation.

Structural models and complexity of reality

Implicative statistical analysis expands the field of methods for processing the relationships between variables. In this sense, it represents an important advance in the realm of structural models applied to data. However, as with all processing models, its application in the social sciences poses difficult questions concerning the interpretation of results. Drawing upon the results of both previous and ongoing research, this article aims to evaluate the methodological difficulties of this model.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Pellois, « L’utilisation des modèles structuraux afin d’aborder la complexité du réel en sciences humaines », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 177 | Printemps 2007, mis en ligne le 26 mai 2007, consulté le 30 mars 2017. URL : http://msh.revues.org/3817

Haut de page

Auteur

Christian Pellois

Laboratoire de psychologie (PPF), UFR de psychologie, Université de Caen, Esplanade de la Paix 14032 Caen cedex, pellois.christian@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page