Navigation – Plan du site

From features to contours. Why forms, not accoustic signals, should be modelled

Des traits aux contours. Pourquoi faut-il modéliser des formes, non le signal ?
Joaquim Brandão de Carvalho
p. 27-41

Résumés

Des traits aux contours. Pourquoi faut-il modéliser des formes, non le signal ?

L'objet de toute modélisation mathématique en phonologie doit consister en des catégories formelles discrètes, non en des paramètres phonétiques. Telle est la thèse soutenue ici, qui s'oppose aux courants inductifs en vogue actuellement. L'existence de « patrons temporels » mise en avant par ces approches ne constitue pas, en tout cas, un argument recevable à l'encontre d'une phonologie formelle : on montrera ici que l'hypothèse de « contours » temporels est nécessaire dans la théorie phonologique. En vérité, la plupart des soi-disant traits phonologiques gagneraient à être définis comme des propriétés émergentes de  tels  contours, ce qui implique  de fonder mathématiquement des notions  phonologiques telles que l'« association autosegmentale ». Au total, moins les concepts de la théorie phonologique apparaissent comme des métaphores, plus le contenu de ses primitives paraît abstrait.

It is argued here that the object of mathematical modelling in phonology should consist of discrete formal categories, not of phonetic parameters, contrary to the claims of current empiricist approaches to phonological knowledge. In any case, the existence of “temporal patterns”, emphasized by these approaches, is not an acceptable argument against formal phonology: temporal “contours” are shown to be necessary objects in phonological theory. Indeed, most so-called phonological features should be viewed as emerging from such contours. To what extent this is the case depends on whether phonological notions like “autosegmental association” could actually be mathematically grounded. As a result, the less metaphorical the concepts of phonological theory are, the more abstract the content of its primitives is.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joaquim Brandão de Carvalho, « From features to contours. Why forms, not accoustic signals, should be modelled », Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 180 | hiver 2007, mis en ligne le 21 février 2008, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://msh.revues.org/7513

Haut de page

Auteur

Joaquim Brandão de Carvalho

Université Paris VIII, UMR 7023 « Structures formelles du langage », 2 rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex, jbrandao@ext.jussieu.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page